Tarot de Charles VI

Le Tarot de Charles VI un outil divinatoire populaire

Certains font remonter l’apparition du premier jeu de tarot à la réalisation des premiers arcanes majeurs reproduits sur des cartes pour distraire le roi Charles VI. Quand bien même certaines hypothèses réfutent cette thèse, l’anecdote relatée dans ce cadre semble trouver une origine précise à ce jeu de tarot dont le but au départ était de soulager le roi de ses crises de découragement dans un premier temps. Ayant été transformé par la suite en un outil divinatoire devenu populaire, le tarot de Charles VI est jeu dont les caractéristiques particulières demeurent jusqu’à ce jour, en faisant une pièce de collection assez rare. Découvrons cet outil divinatoire de la période médiévale par son historique, les caractéristiques des quelques arcanes majeurs et sa composition.

Le roi se meurt ! Que faire ?

D’après une anecdote relatée pour situer les origines du Tarot de Charles VI, le roi souffrirait de troubles obsessionnels et d’anxiété, maux qui le rendaient mal dans sa peau au point où il en faisait des crises de découragement. Sa bienveillante maîtresse Odette entendit alors parler d’un nouveau jeu de cartes que les Tsiganes auraient apporté en France. Elle en commanda donc la réalisation avec les personnages de la cour qui y seraient représentés, au maître cartier Jacquemin Gringonneur en 1390 en vue d’offrir un outil à Charles VI lui permettant de s’amuser. L’œuvre fut achevée en 1392 pour le grand plaisir du roi. La pratique du jeu se répandit ensuite à toute la population lorsqu’une gitane ayant eu vent de cette popularité prit contact avec Odette pour lui expliquer que le jeu est incomplet sans l’utilisation du pouvoir divinatoire des cartes. C’est ainsi que le Tarot de Charles VI devint un instrument divinatoire.

Caractéristiques du jeu

Représentation du langage visuel à travers lequel les humanistes de la période médiévale souhaitaient comprendre immédiatement la connaissance ésotérique, il est l’un des rares témoignages des luxueux jeux de la cour royale pendant la période de la Renaissance italienne. Son iconographie tend à mettre l’accent sur la gestuelle des personnages en les sortant de leur cadre scénique. De plus, les symboles des lames, les allégories, ainsi que la succession des atouts sont sujets à des interprétations diverses, par leur côté ludique et mystérieux.

Composition du tarot de Charles VI

L’organisation et les associations du Tarot de Charles VI retiennent l’attention aussi bien par leur logique que par les groupes qui y ont été formés. Les vertus cardinales (prudence, force, justice, tempérance) sont représentées par l’association des lames de la Tempérance, la Justice et la Force. Les cartes qui ont pour noms le Pape, la Papesse, l’Empereur et l’Impératrice font ressortir les vertus temporelles. Les images de la chrétienté tiennent également leur place avec les cartes de la Mort, le Diable, la Maison-Dieu,  et le Jugement. L’association des lames du Bateleur, le Pendu, l’Amoureux, le Chariot, la Roue de la Fortune et l’Hermite symbolisent quant à elle la culture populaire. Enfin les astres aussi sont présents avec le Soleil, la Lune, l’Étoile, le Monde.

Share Button